AAC : « Les PROTACs : une modalité thérapeutique novatrice en oncologie »

Lancement d’un Appel à communications

Le groupe de travail “Innovations thérapeutiques et Drug Design” de l’axe 1 du CNO souhaite consacrer un après-midi thématique sur : 

Les PROTACs : une modalité thérapeutique novatrice en oncologie

La dégradation ciblée des protéines induite par les PROTACs (Proteolysis Targeting Chimeric) est devenue une nouvelle stratégie thérapeutique dans le développement de médicaments et a attiré la faveur des institutions universitaires, des grandes entreprises pharmaceutiques et les sociétés de biotechnologie. 

Les PROTACs utilisent la protéolyse médiée par le protéasome via la ligase E3 et engagent le système de dégradation des protéines de l’organisme pour dégrader sélectivement les protéines pathogènes pour traiter le cancer ou d’autres maladies difficiles à traiter. Les PROTACs sont de petites molécules hétéro-bi-fonctionnelles : une partie se lie à la protéine cible, et l’autre recrute une ligase E3 spécifique pour jouer le rôle de dégradation médiée par l’ubiquitination pour la protéine cible. Renforcées par cette caractéristique bi-fonctionnelle, les protéines pathogènes peuvent être ubiquitinées et dégradées par le protéasome, ce qui entraînera un retour au tissu physiologique normal. 

Cette stratégie émerge comme une nouvelle approche avec le potentiel d’offrir des interventions thérapeutiques au-delà des limites des approches existantes actuelles. 

En vue de la préparation de cette demi-journée, qui aura lieu le Mardi 29 juin 2021, au format Digital

Merci de bien vouloir diffuser cet appel à communications à tout acteur que vous pourriez identifier comme impliqué dans ce domaine d’activité et susceptible d’intervenir au cours de cette demi-journée thématique.

Les propositions d’intervention doivent être transmises pour le 20 avril 2021 sur la plateforme Escape du CNO. 

Répondre à l’appel à communications / s’inscrire

Pour toute information, vous pouvez contacter l’organisatrice de la réunion : Anne-Sophie Voisin-Chiret

Lancement d’un appel à communications – Réunion Axe 1 du CNO – 22 juin 2021 (13h30 – 17h) – Webinar

Comme chaque année, l’axe 1 du CNO « Médecine de précision des tumeurs solides » organise une journée scientifique permettant aux chercheurs et cliniciens concernés par ce thème d’échanger autour d’une thématique scientifique choisie. 

Après les thématiques « CRISPR-Cas9, Single Cell » en 2019 et « Organoïdes tumoraux » en 2020, le CNO souhaite cette année faire un état des lieux des compétences présentes au sein du CNO dans le domaine de : 

L’analyse bio-informatique et de l’intelligence artificielle appliquées à la gestion et la mise en valeur des données « omics » dans le domaine de la recherche en oncologie.

En vue de la préparation de cette demi-journée, qui aura lieu le 

Mardi 22 juin de 13h30 à 17h au format digital

Le CNO lance un appel à communications à toutes les équipes travaillant dans ce domaine, y compris aux experts en bio-informatique et/ou intelligence artificielle qui ne sont pas encore nécessairement impliqués dans la recherche en oncologie, afin de permettre à toute la communauté médico-scientifique d’identifier ces savoir-faire pour de futurs partenariats.

Merci de bien vouloir diffuser cet appel à communications à tout acteur que vous pourriez identifier comme impliqué dans ce domaine d’activité et susceptible d’intervenir au cours de cette demi-journée thématique.

Les propositions d’intervention doivent être transmises pour le 20 avril 2021 sur la plateforme Escape du CNO.

Répondre à l’Appel à communications / S’inscrire 

Groupe de recherche translationnelle en biologie sur les toxicités tardives des chimiothérapies

Constitution d’un groupe de recherche translationnelle en biologie sur les toxicités tardives des chimiothérapies

Dans le cadre d’une étude nationale avec le réseau des tumeurs rares de l’ovaire, projet financé par l’ARC pour son volet clinique, l’équipe du Professeur Florence Joly à Caen (DRCI et INSERM U1086 ANTICIPE, Centre François Baclesse), a pu constituer un recueil d’échantillons biologiques sanguins.

Cette étude s’intéresse aux séquelles à long terme des traitements et à la qualité de la vie des patientes ayant été traitées par chimiothérapie (à base de platine et de bléomycine) pour une tumeur germinale ou de Sertoli Leidig ; les données seront comparées à un groupe de patientes non pré-traitées par chimiothérapie.

Le recrutement est en cours mais environ 135 échantillons devraient être disponibles d’ici la fin de l’année 2021.   

La constitution d’un groupe de recherche translationnelle en biologie sur la thématique au sein du Cancéropole Nord-Ouest est en cours pour explorer les toxicités tardives. 

Si cette thématique vous intéresse, n’hésitez pas à contacter le Pr. Florence Joly

f.joly@baclesse.unicancer.fr